La rentrée des classes

Nous avons toujours eu la nostalgie des bancs de l’école, l’odeur des salles poussiéreuses, les gazouillis des élèves dans la cour de récréation, les jeux entre copains, les premiers émois amoureux ou tout simplement ce plaisir que nous avions à découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles aptitudes. Nous avons toujours eu en nous ce désir d’apprendre. Nous avons démarré notre profession de prof de gymnastique en plein boum des années 80 où le Fitness, ce nouveau mot à la mode, chargé de tant de promesses, entrait en scène avec des ambassadrices de choc: Véronique et Davina et leur tube légendaire sur lequel des millions de cuisses et de fesses ont tressauté sur rythme disco. Les années 80 ont vu fleurir les salles de remise en forme modernes au look tapageur qui proposaient des cours en musique de Step, de LIA, d’abdos fessiers et tant d’autres. Nous nous rappelons ces séances d’abdos de folie, ces sauts interminables en musique, ces litres de sueurs déversés, entassés, se donnant du coude les uns contre les autres. C’était le grand boum ! Pas le baby boum mais la défonce boum pour être plus beaux, plus performants, plus dans le vent. Peu de choses ont changé depuis excepté les douleurs de dos, d’épaules, de hanches, de genoux que le Fitness nous a légué, élèves et prof de gym compris. Heureusement que l’école de la vie nous apprend à tenir compte de nos erreurs passées. Nous sommes donc repartis sur les bancs de l’école dans les années 90, les bancs sont devenus des tapis de gym et nos professeurs portaient short ou survêt. Le tableau noir disparaissait au profit d’un squelette sur lequel nous faisions un transfert… momentané. Depuis nous n’avons jamais cessé de fréquenter ces nouveaux lieux du savoir, nous ne parlerons pas ici de toutes les formations que nous avons suivies, ce n’est pas le propos. Nous pensons à cette rentrée tant attendue où nous aurons le plaisir d’accueillir nos élèves, de leur transmettre tout ce savoir que nous avons emmagasiné. Nous aimons tant notre métier, passer de l’autre côté, devenir enseignant est quelque chose de formidable. Recevoir le sourire d’un élève qui ressent enfin son corps, qui apprend ce que les mots : respiration thoracique, dos neutre, relâchement des cervicales, sensations de contractions, plaisir du mouvement et tant d’autres encore signifient enfin sont les plus belles récompenses dont nous puissions rêver. Alors nous vous disons toutes à la rentrée et pour celles qui ne se rappelleraient pas la date, nous avons repris les cours le 24 Août 2015.
Amicalement Nathalie et Franck