Un petit moment délire sur Europe un sur le mal de dos…

Quoique même la natation sur le dos n’est pas forcément la bonne solution car il faut avoir une bonne technique de nage… Pourquoi ne pas s’inscrire dans un studio Pilates. Le Pilates si vous ne connaissez pas encore est ce qu’il y a de mieux pour traiter des problèmes de dos.

FAIRE DU SPORT

La sédentarité est la pire des choses ! Notre corps a besoin d’être actif pour garder un tonus musculaire de base qui nous permette de tenir debout sans risque de se blesser. Bien entendu, il faudra éviter tous les sports traumatisants et je vois souvent des personnes qui ayant des douleurs dorsales continuent la course à pieds. Je n’ai rien contre la course à pieds puisque je l’ai pratiqué pendant de longues années mais je la déconseille vivement car les chocs répétés (malgré les amortis des chaussures, le fait de courir dans le sable ou pieds nus avec toute la souplesse que l’on pourrait y mettre) ne vont faire qu’aggraver les choses. Il y a aussi la Gym aquatique mais le soucis c’est que de nombreux mouvements de torsions sont néfastes et que par son instabilité l’eau déséquilibre le squelette et peut générer des microtraumatismes. Le vélo me direz-vous ? Oui, à condition de ne pas se tasser sur son guidon. La marche est une bonne alternative, si vous voulez travailler le cœur, choisissez des parcours vallonnés, ne dépassez pas 3 heures de marche dans la journée. La musculation sur machine a le défaut de solliciter les muscles périphériques au détriment des muscles profond et donc de renforcer le déséquilibre postural. Il vous reste la méthode Pilates, une technique efficace pour solliciter les muscles profonds (spinaux, transverse, périnée) et proches des articulations sans danger à condition que le professeur respecte votre corps, car chaque pratiquant est différent (douleurs dorsales, cervicales, lombaires, intensité de la douleur, connaissance du corps par le pratiquant…) et j’ai dû modifier certaines postures de Pilates pour que mes élèves ne se blessent pas. De plus la méthode Pilates travaille à la fois sur la souplesse, la tonicité et la respiration. Elle améliore aussi la coordination du corps car les postures demandent un certain contrôle du corps ( la méthode Pilates s’appelait autrefois « La contrologie ». Ce contrôle permet de mieux se servir de son corps dans la vie de tous les jours et de moins se blesser.

Pour conclure, il faut bouger modérément, en choisissant de bonnes techniques et des professeurs attentifs aux soucis de dos différents de chacun.Une course où les hommes portent leurs femmes sur leur dos ! J’ai trouvé cela trop drôle, pour le coup qu’ils risquent d’y laisser quelques vertèbres au passage ! …Les femmes aussi…

Les douleurs cervicales

L’arthrose cervicale touche surtout les femmes après 35 ans, plus rarement les hommes après 50 ans : Il y a bien sûr les traitements conventionnels tels que la kinésithérapie, les anti-inflammatoires, les colliers, minerves cervicales etc… mais ce qu’il faut savoir c’est que la majorité des personnes ont souvent les muscles du cou (trapèzes, scalènes…) contractés en permanence (elles haussent les épaules) soit par un stress important, soit par une activité professionnelle de bureau, de port de charges… L’idéal est de prendre conscience de ces mauvais réflexes, ce que nous faisons pendant les cours de Pilates, nous demandons aux pratiquantes de sentir si leur cou reste relâché pendant qu’elles contractent leur sangle abdominale, ou d’autres muscles du corps. Une fois qu’elles on pris conscience de ce défaut, nous leur demandons de relâcher les muscles du cou en abaissant les épaules, en les éloignant des oreilles. La nuque s’allonge, le sang circule et les muscles du cou se détendent enfin.

Une activité très sympa pour ceux qui aiment l’eau et qui ne fait pas mal au dos : le paddle. Il est cependant conseillé de pratiquer un peu de Pilates pour apprendre à utiliser les muscles profonds de votre corps (ceux qui sont proches de la colonne vertébrale) afin de profiter au mieux de votre pratique du Paddle.

Le mal de dos chez la femme enceinte

Les futurs maman on souvent mal au dos pendant la grossesse et après l’accouchement.

Au cours de la grossesse, l’augmentation progressive du poids de l’utérus projette le centre de gravité en avant ce qui amène à une cambrure exagérée du bas du dos. De plus l’augmentation des hormones provoque un relâchement ligamentaire dans le bas du dos qui favorise les douleurs.

Après l’accouchement la manutention du nouveau-né (le laver, le bercer, le porter, lui donner la tété…) fait souvent apparaître des douleurs dans le dos. Enfin l’allaitement entraîne un accroissement du volume des seins et entraîne là encore le haut du corps vers l’avant ce qui va là-aussi entraîner des douleurs dorsales.

Le fait de s’occuper du bébé favorise le manque de sommeil et la fatigue ce qui ne permet pas à l’organisme de récupérer.

Il faut donc que les maman pensent à poser bébé le plus souvent possible pour permettre au dos de se reposer un peu. Il faut qu’elle se voient comme de grandes sportives qui suite à un entraînement difficile ont besoin de phases de récupération. S’occuper d’un bébé est un sacré challenge. Elles peuvent penser à se faire aider par le papa qui se fera un plaisir de porter son enfant même si cela est dur de partager ces doux moments avec son enfant. Bien sûr, les massages le soir avant de se coucher, un bon bain détente ne peuvent faire que du bien. Mais là encore la méthode Pilates est un bon moyen de prévention (mes élèves pratiquent souvent jusqu’au 6 ième mois de grossesse) et suite à l’accouchement, une maman peut suivre des cours de Pilates une fois que sa rééducation périnéale est faite.

Voir la suite

Si vous avez raté la deuxième partie, cliquez sur ce lien : deuxième partie